Mon premier plan avec un trans...

11/4/2016

 

 

J'ai toujours ressentit un gros faible pour les jolies femmes bien que je sois une hétéro...

Si je dis ça c'est parce qu'aucune d'entre elles n'a réussi à me faire jouir autant que celle dont je vais vous parler.

Je me présente je m'appelle Nina j'ai 31 ans et j'habite à Marseille. 

 

Mignonne, petite blonde pétillante pleine de charme j'ai la chance inouïe de plaire aux filles autant qu'aux garçons. 1m64 pour 50 kilos, j'ai deux petits seins en forme de pomme ferme, un joli petit cul "façon black" super bombé et une bouche gourmande avide de découvrir tous les plaisirs charnels que la vie peut offrir à une coquine célibataire dans mon genre.

 

Vendredi soir au programme en hiver chez nous c'est boite de nuit entre copines. 

L'opportunité de faire des rencontres agréables et rapides tout en étant installées au chaud. 

Plusieurs fois dans la soirée on m'accoste, on me drague, je suppose que mon pantalon slim en soie noir qui moule chaque cm de ma peau fait son petit effet. Je ne porte pas de soutien gorge car mon petit haut violet s'en passe facilement, il est tellement sexy !

 

Parmi les gens qui dansent sur la piste, je remarque une superbe brune incendiaire, au regard de braise. A la fois fine et musclée, elle se déhanche langoureusement seule sous les regards de certains mecs fascinés. Me fraye un chemin dans la foule pour me rapprocher de ma panthère histoire de flirter un peu. 

 

En fixant ses lèvres pulpeuses brillantes de gloss, je sens la salive envahir ma bouche sèche pendant que mon pouls s'accélère. La belle volcanique qui a surprit mon petit manège m'envoie un sourire charmeur qui me fait fondre instantanément.

 

Il y a bien longtemps qu'une femme ne pas regarder de cette façon, c'est donc toute chamboulée que je commande deux vodka pomme au bar et que je me rapproche d'elle en lui tendant un verre. Je me sens d'humeur coquine et la lueur de désir qui brille dans les yeux de Barbara me donne envie de la ramener dans mon appartement afin de l'avoir pour moi seule. 

 

La boite est pleine à craquer, je suis là depuis une heure et la nana avec qui je suis en train de flirter sensuellement me fait comprendre qu'on pourrait poursuivre ce petit jeu ailleurs. Pour ne pas me faire doubler car la belle a pas mal de succès je m'excuse auprès des copines et me faufile vers la sortie accompagnée de ma bombe latina.

 

Depuis plusieurs mois je suis célibataire, à force j'ai pris certaines habitudes, comme par exemple de ne pas avoir d'attaches sentimentales, et d'éviter de rester trop longtemps avec le ou la même partenaire. J'ai soif de plaisirs charnels et je n'ai aucune limite lorsqu'il s'agit de m'éclater sexuellement. 

 

Barbara se laisse guider jusqu'à mon domicile. Mystérieuse et envoûtante, elle a une voix rauque qui me fait mouiller à chaque parole. Arrivés sur place je lui laisse le temps de prendre ses aises et en profite pour ôter mes bottines et mon manteau. Le salon baigne dans une douce pénombre. Barbara après avoir retirer sa veste et ses talons se love dans le canapé avec une invitation muette dans son regard de velours.

 

Ce n'est pas la première fois que je drague une nana à l'extérieur et que je la ramène chez moi pour me la faire. Mais ce que je ressens ce soir là en posant mes lèvres sur celles de ma partenaire dépasse tout ce que j'ai connu avant. Sa langue brûlante capture la mienne de manière érotique, je glisse alors mes mains autour de sa taille pour que nos corps s'emmêlent étroitement. Nos seins sont en éveil. 

 

La chaleur de son corps rend le mien encore plus agité. Je suis plus Sous la pression de mes doigts les boutons de sa tunique cèdent laissant apparaître une poitrine parfaite. Fermes, doux et galbés, je les regarde avec envie, puis avec mon pouce j'en caresse les bourgeons sensibles qui s'électrisent sous ma caresse insistante. 

 

Nos bouches se cherchent, se trouvent, nos corps s'agrippent en se frottant l'une à l'autre, l'odeur sucrée et entêtante de son parfum m'enivre. Au moment où ma main nerveuse remonte le long de sa cuisse je comprends doucement que la grosse bosse qui gonfle le devant de sa mini jupe n'est pas une chatte mais belle et bien une bite.

 

Barbara est un superbe trans de 34 ans, venu tout droit de Bahia. 

Et pourquoi ne pas jouer le jeu jusqu'au bout ?? Elle ou lui peu importe, une chose est certaine Barbara me fait terriblement couler la fente et si en plus elle possède une bite digne de ce nom je vais sans doute passer la meilleure soirée baise torride de mon existence !!

 

Après une explication rapide nous reprenons nos ébats coquins, elle est satisfaite de son effet et moi encore plus chaude d'avoir entre les mains une bombasse dotée d'une paire de nichons de rêve avec en prime une queue ce qui va drôlement pimenter ce rendez-vous nocturne.

Nous nous bécotons encore un peu avant qu'elle ne me déshabille totalement et que j'en fasse autant pour elle. Debout et face à face nous nous découvrons en silence.

 

Ho purée !! si j'avais imaginé ça !! son corps sculptural m'offre la vision de ses mamelons noirs et à hauteur de ma chatte se tend une bite de folie. Large longue et majestueuse, elle se tend vers moi avide de caresses. Sans même réfléchir j'accueille avec un gémissement sourd cette queue dans ma bouche heureuse de ce petit changement de programme. 

 

Sa peau totalement imberbe et dorée distille une odeur de musc qui remue tous mes sens et me donne grave envie de toucher tout son corps. Sa bite est douce comme du satin et c'est avec sensualité qu'elle joue sur avec mes lèvres écrasant ses couilles épilées sur toute ma figure. Ma bouche gonflée tète son gland pendant que mon corps se laisse caresser par ses mains possessives.

 

Barbara est sensuelle en diable, très vite elle me positionne à quatre pattes pour me faire découvrir des plaisirs fous : en même temps que sa langue se balade partout sur ma raie, ses doigts titillent mon clitoris qui pleure d'amour, mon bassin ondule de plaisir quand elle me doigte le vagin et l'anus ensemble. C'est l'extase, j'ai l'impression que sa langue brûlante est partout à la fois, que ses doigts longs et fins me fouillent sans difficulté tant je suis béante...Mon corps et surtout mon bas ventre se cambre sous la jouissance, je gémis et me contracte avant de me jeter sur sa bouche pour prendre mon pieds en mêlant nos langues pleines de salive.

 

A mon tour je me glisse entre ses jambes pour lui bouffer le cul et gober ses couilles qui me collent au visage. J'adore le moment où il/elle m'offre son anus qui s'ouvre pour ma langue. Je la durcit comme une mini bite et l'enfonce d'avant en arrière dans son onctueux petit trou tout en le branlant. 

 

Puis Barbara m'a poussé sur le côté et s'est calé juste derrière moi épousant chacune de mes formes. Adroitement il/elle a glissé sa queue raide (à peu près 22 cm en érection) dans mes entrailles. Il a fallu s'y prendre en plusieurs fois car malgré une bonne dose de mouille et de salive je suis un petit trou à bites. Ses mamelons durs effleurent mon dos à chaque mouvement. Que c'est bon il n'y a pas de mots pour décrire cette sensation érotique.

 

Jusqu'à ce moment là j'avais l'impression d'être dans les bras d'une femme mais maintenant sa virilité rejaillit sur moi et quand Barbara me soulève et noue mes jambes autour de ses hanches musclées pour me prendre debout, je crie de plaisir et de douleur de me sentir ainsi remplie.

 

Sa bite martèle mon vagin, je sens de grosses secousses dans mon corps . Elle s'enfile tellement loin en moi que des sillons de feux explosent dans mon ventre. Le frottement cadencé de son long pieu qui dilate ma fente me fait crier . J'ignore si mon plaisir redouble en sachant que c'est une trans qui me baise mais c'est vraiment très spécial et intense.

 

 Je sais d'avance que je vais me faire enculer et je me laisse faire excitée d'imaginer son long manche s'enfoncer dans mon étroite cavité anale. Les mains sur mes fesses, son regard suave se régale devant mes hanches fines et mon petit fessier charnu, sa bouche embrasse mes fesses, glisse le long de mon dos, sa langue trace des sillons brûlants le long de ma raie, pendant que je me tords de plaisir.

 

De temps en temps nos bouches se soudent et nos langues s'aspirent. C'est un moment super sexy. Mon corps désireux de lui appartenir totalement se tend vers sa bite qui s'engouffre dans mon cul dévastant au passage l'arrondi de mon anus. Je suffoque, mes mains s'agrippent aux draps, mes hanches tremblent. Les premières minutes, mon cul a eu un peu de mal à s'ouvrir pour recevoir ce gros morceau, je gémi bruyamment sous le regard de Barbara qui semble concentrée à mater sa queue entrer et sortir de mon trou élargi. Sa queue s'enfonce au fond, reste un peu sans bouger, puis ressort encore et encore pendant que les mouvements se font plus rapides, plus fougueux aussi. A chaque nouvelle invasion je prends mon pied et je grogne de satisfaction...

Ses éjaculations viennent par à-coups, explosent au fond de moi, m'inondant de jute chaude.

 

Pour se faire pardonner de m'avoir enculée jusqu'au bout, Barbara m'a léché la chatte et le cul pendant de longues minutes avalant son propre sperme pour mon plus grand bonheur.

Please reload

Histoires récentes...
Please reload

© 2015 RDVQ.fr | Disclaimer | Paris | Lyon | Marseille | Bordeaux | Nantes | Toulouse